Doossier réalisé lors du cours de société japonaise durant ma licence. Il s’agit d’une fiche de lecture de l’ouvrage : Police et contrôle social au Japon,(2014, 216 pages, Paris, éditions Armand Collin), rédigé par le chercheur japonais Uranaka Chikao.

L’ouvrage présente le Japon sous différents angles et analyse à la fois le contrôle social exercé par différentes institutions dont la police. Il tente d’expliquer pourquoi une faible criminalité s’est développée dans l’archipel. En effet, il y a, au Japon, environ 1 policier pour 500 habitants tandis qu’en France, ce taux est deux fois plus important et atteint environ 1 policier pour 250 habitants. Le livre d’Uranaka Chikao, se divise en trois parties : une première, historique, traite de l’apparition d’une police de contrôle puis de la création d’une police moderne dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Une deuxième partie décrit l’institution policière d’après-guerre et son fonctionnement. Enfin, la troisième partie, tente de décrire la place de la police moderne dans les formes de contrôle social traditionnel.

Cette fiche de lecture essaye d’apporter une réponse à la question suivante : pourquoi un pays aussi développé que le Japon est moins sujet aux crimes que d’autres pays industrialisés ?