Prologue - Cérémonie

Téléchargez le chapitre au format .pdfFaites défiler le fond et le texte pour lire. Faites défiler le fond et le texte pour lire.

C’est par une nuit de pluie que la procession de la Secte Blanche apparut au clair de lune.

Sous la lueur d’un lampadaire, la Secte Blanche progressait jusqu’au vestibule du temple sacré, vénéré depuis des temps immémoriaux. Le temple en l’honneur d’Anima, Déesse Mère du Nouveau Monde, venait très récemment d’être remis en état, ouvert à disposition de ses fidèles. Il y a une dizaine d’années, un incendie important avait ravagé les lieux. L’accident en question étant responsable de la mort de plus d’une centaine de fidèles. Le groupe en question était lentement, silencieusement, en train de s’avancer en direction de ce qui ressemblait à la statue géante d’une divinité. Tous, étaient habillés d’un long manteau blanc qui leur tombait jusqu’aux pieds et d’un capuchon leur recouvrant le visage. Leur identité, gardée secrète pour ne pas que l’on puisse mêler leurs activités à leurs vies privées, était inconnue par leurs semblables. Tous étaient réunis ici en ce même endroit, sous l’anonymat le plus total. Le groupe de fidèles s’agenouilla face à la divinité, sauf l’un d’eux, drapé d’un manteau de soie rouge sur lequel était cousu un motif en forme de lune. Portant un masque en forme de loup, l’inconnu s’avança vers l’autel qui faisait face à la Déesse. Le fidèle à l’allure de gourou ouvrit les bras en déclarant :

« – Ô Anima, Mère de tous les Hommes, je te prie de bien vouloir pardonner notre miséricorde. Cela fait dix ans, jour pour jour, que nous n’avions pas pu Nous retrouver, et prier pour toi. Nous avons longuement hésité à nous réunir pour venir à ta rencontre…Mais voilà, le Temps presse pour Nous les Hommes. Alors je vais me montrer concis : aujourd’hui, nos récoltes ne poussent plus. Une épidémie nous guette et la pauvreté règne à la fois dans nos campagnes et nos villes. Le projet A.N.G.E. que nous avons essayé de mettre en place est un échec total. Un échec total…qui a coûté la vie à bon nombre d’entre nous.

Monsieur, il nous faut faire vite, fit un homme au crâne rasé qui se tenait à côté du gourou.

Demandez-lui ce que nous cherchons, fit un autre.

Très bien…» répondit le premier.

La silhouette drapée de rouge et qui était éclairée par une torche posa ce qui ressemblait à un cœur sur l’autel. Oui, un cœur à l’apparence mécanique qui battait encore et qui ne tarda pas à recevoir en son centre une dague en or. Sitôt cela fait, des particules rougeâtres s’échappèrent de la lame, et tournoyèrent autour du cœur qui était en train de perdre du rythme. Alors que le nombre de particules commençait à se multiplier, les yeux rouges de la statue s’illuminèrent. La salle entière fut recouverte de la lueur rouge des deux pupilles de la Déesse, immortalisée à même la pierre. De nouveau, le gourou portant une longue robe blanche et rouge prit la parole.

« – Anima, Nous tes fidèles…Nous t’apportons le Cœur de Celestia. Puisse son pouvoir te ramener à la vie et faire de nous tes serviteurs. En échange…Nous ne te demandons qu’une seule chose :

APPORTE-NOUS TA LUMIÈRE ! »

Le chef du groupe qui se retrouvait face à la statue géante fut entouré d’une lueur similaire à celle qui émanait désormais de la divinité. Alors qu’elle était jusqu’ici inanimée, des morceaux de la sculpture commencèrent à se fracasser au sol pour dévoiler un visage dévoré par la souffrance et le pêché. L’âme de la Déesse avait été scellée à l’intérieur de cette statue puis gardée secrète à l’intérieur de ce Temple. Alors que personne n’aurait pu soupçonner son réveil, voilà que son bras gauche se mit à se détacher du mur duquel il était encastré, détruisant par la même occasion le pilier qui se trouvait sur son passage. Les fidèles commencèrent à exulter, n’en croyant pas leurs yeux. Le spectacle devant lequel ils étaient en train d’assister les laissa sans voix. Ainsi, après toutes ces années, ils avaient enfin réussi ? Le gourou se mit à éclater de rire, prêt à savourer sa victoire, quand soudain, le corps de l’un de ses acolytes fut violemment projeté devant lui, pour finalement finir sa course contre le mur, un carreau d’arbalète planté en plein milieu de son torse.

« – Pas si vite. Alors, vous organisez une fête privée sans moi ?

Hey…Mais…Qui c’est celle-là ?! »s’écria l’un des croyants en tenant avec sa main gauche une croix, tandis qu’avec l’autre, il pointait le plafond.



Une ombre se fit apercevoir, avant finalement de disparaître, et de réapparaître au niveau de l’homme avec sa croix. De longs cheveux argentés virevoltants, une arbalète qui se transforma à cet instant précis en épée, et un visage de femme aux prunelles noisette. Ce fut tout ce qu’il put voir avant d’être décapité sur place. La tête roula jusqu’aux pieds des fidèles. Puis, ce fut un même cri unifié qui résonna à même le temple. Le groupe entier se retrouva plongé dans la crainte et la peur, et chercha désespérément à fuir en se hâtant de rejoindre l’entrée du couloir. Ce fut sans compter par l’intervention du poing géant de la statue divine qui s’écrasa en plein sur la porte, ne laissant plus aucune échappatoire possible. Les moines relevèrent la tête et hurlèrent en voyant la bouche monstrueuse de la statue se déformer, et les gober instantanément. Le chef de la secte était quant à lui appuyé sur le bras droit de la statue, se tenant debout, et levant son bâton fièrement, en l’honneur de la résurrection d’Anima. Il lui chuchotait des mots sur le même ton qu’aurait employé un parent à son enfant.

« – Oui…Nourris-toi…Ces pauvres malheureux sont là pour te servir. Sers-toi d’eux pour transcender cette prison qui te retient !

Tss…Je quitte la Capitale pendant quelques mois, et à mon retour, c’est déjà le chaos ! C’est vraiment insupportable… s’empressa de répondre l’ombre qui était en réalité une femme.

Tais-toi, imbécile ! pesta le gourou en menaçant la jeune fille qui venait de le rejoindre sur le bras de la créature. Tu oses te dresser contre moi ? Essaye donc, haha ha !

Psychopathe de classe B, imbu de lui-même et aveuglé par un égo surdimensionné. On dirait que l’on a attrapé là un gros poisson, Lyn. »

La voix robotique qui venait de s’élever dans la cathédrale provenait d’un dispositif appliqué au bras droit de celle qui répondait au nom de Lyn. Ce dispositif prenait la forme d’un bracelet surmonté d’un écran bleuté qui projetait des ondes lumineuses. Elles révélèrent un hologramme similaire à un petit enfant d’environ dix ans à qui l’on aurait greffé des ailes. L’hologramme qui se révélait être une intelligence artificielle donna quelques conseils à son alliée, mais elle se contenta de lui répondre :

« – Il est bien plus gros que tu peux le croire, Key. C’est le chef de la Secte Blanche sur lequel on enquête depuis tout ce temps. Je pensais qu’il ne se montrerait jamais à la Capitale, mais il faut bien croire que c’est ce « truc » qui les intéressait.

Mes systèmes m’indiquent que ce « truc » dont tu parles alimente la statue qui pourrait nous écraser d’une minute à l’autre. En effet…nous avons très exactement 72,2% de chance de finir piétinés sous le poids de cette statue. De plus, mes capteurs réagissent à une quantité phénoménale d’énergie délivrée par ce cour, et elle ne cesse d’être de plus en plus importante…Alors…Mieux vaut en finir rapidement.

J’en fais mon affaire ! » lui répondit la jeune fille en réajustant l’une de ses mitaines. Elle attrapa l’épée grise et bleue qu’elle avait posée dans le bras de la créature, et celle-ci reprit la forme d’une arbalète. Des particules émanaient en son centre, comme si son arme était capable de tirer des salves d’énergie pures. En bref, une arme qui se montrait redoutable !

L’homme qui jusqu’ici se contentait d’observer ses fidèles se faire dévorer par le monstre, sortit de son manteau une croix argentée, orné d’un saphir en son centre. Après l’avoir légèrement secouée, ce fut une longue chaine qui apparut à chaque extrémité de la croix, chacune se terminant par des sphères recouvertes de pics. Le gourou au masque de loup se jeta à l’assaut de Lyn, et lança une première fois sa chaine qui s’enroula autour de la jambe droite de la jeune fille. N’ayant que très peu de temps pour réagir, Lyn tomba au sol, et la chaine commença à la tracter vers lui. L’archère tira malgré tout un carreau contre le mur, derrière l’homme, et l’explosion le secoua suffisamment pour qu’il cesse son action.

Rapidement, Lyn se remit sur pieds, et alors qu’elle se retrouvait face à l’homme, elle lui donna un premier coup avec l’armature de son arme, puis un second pour le déstabiliser. Le gourou disparut subitement, faisant comme lentement fluctuer le temps avant qu’il ne retrouve son flux habituel. C’est alors que Lyn se rendit compte qu’il s’était déplacé derrière elle, prêt à frapper de nouveau. Avec sa croix qu’il plaça sous sa gorge, le mécanisme de ses chaines s’activa une nouvelle fois pour les déployer autour de son cou. Tirant sur chacune d’elles, l’homme commença à étouffer l’archère qui se retrouva alors en bien mauvaise posture.

« – …Argh !…Key.…Module d’activation...

Très bien. » annonça la voix robotique sur un ton neutre.

L’hologramme, qui jusqu’ici apparaissait visible aux yeux du gourou grâce au bracelet de Lyn, prit la forme d’une petite sphère bleutée qui flottait à peine dans les airs…avant de se réfugier à l’intérieur de l’arme de Lyn. D’abord une arbalète, puis une épée… Le gourou pensa alors que cette sphère permettait à l’arme de changer de forme à volonté…Mais en réalité il s’agissait d’encore plus que cela, puisqu’elle était comme un véritable réceptacle pour le compagnon artificiel de Lyn ! L’intelligence artificielle pénétra à l’intérieur de son arme, qui se métamorphosa pour finalement, se retrouver sous l’apparence d’un bipède muni d’un casque et armé d’un canon.

« – Module Cyber engagé ! déclara l’allié de la jeune fille.

Eh bien, voilà que ça commence à devenir intéressant. », fit l’homme en affichant sur son visage un triste sourire.

Le combat reprit de plus bel. L’unité informatique chargea son poing qui était désormais remplacé par un canon, libérant ainsi un orbe en direction du dévot. En renvoyant cette dernière à l’aide de ses chaines, les systèmes de Key analysèrent qu’il ne s’agissait plus là d’une vulgaire croix. Lui aussi était détenteur de certains pouvoirs, et leur adversaire s’annonçait déjà plus coriace que prévu. L’homme se jeta une nouvelle fois sur sa cible, tandis que du côté de Lyn qui était désormais libérée, celle-ci disparut à la vue de ses compagnons. Key fit une roulade sur le côté, et chargea cette fois-ci deux orbes. La première atteint l’épaule de l’homme qui comme précédemment, la répulsa grâce à ses chaines avant qu’elle n’aille exploser contre le mur opposé. La deuxième, en revanche, fut plus rapide, et toucha son estomac, ce qui suffit à abaisser sa garde. Key s’exécuta et se dirigea en direction de l’homme qui continuait malgré tout à sourire. Le robot fut arrêté dans sa course avant même d’atteindre le gouru, en étant frappé au visage, puis il fut soulevé à sa hauteur.

« – C’était bien tenté de votre part bande de vauriens, mais tout ce que vous avez fait est futile. Il est trop tard à présent, j’ai réussi à ramener Anima dans notre monde. J’ignore qui t’envoies, mais comme tu vas mourir, je vais t’apprendre à qui tu as affaire. Mon nom est Cerberus, membre supérieur de l’Ura. J’ai réussi à berner la confiance de ces abrutis et à me faire passer pour l’un des leurs. Ces fanatiques religieux n’ont d’yeux que pour Anima, alors…comme nous partagions le même dessein, je me suis servis d’eux pour récupérer son cœur…Et la ressusciter. Hahaha…Ils ignoraient même que l’essence de la déesse se trouvait en elle, quelle bande d’abrutis... »

Tout en resserrant sa poigne autour du cou de l’IA, la carcasse de ce dernier commença à se cabosser. Comment pouvait-il avoir une telle force ? Des circuits imprimés rouge et vert se firent apercevoir, tandis que Cerberus l’approcha jusqu’à son visage. En étant aussi proche de lui, Key pouvait voir la haine profonde enfouie dans le cœur de l’homme. « – À présent qu’elle est réveillée…je vais pouvoir prendre ma revanche. Notre revanche. »



L’individu confia à Key ces dernières paroles en chuchotant alors que, dans un tintement assourdissant, un carreau d’arbalète vint se planter dans la tête de l’homme, avant finalement d’exploser. Le souffle repoussa Key sur le côté, qui rentra en boule avant finalement de relever la tête, accroupie au sol. C’était Lyn qui venait de lui prêter main-forte : il lui devait une fière chandelle ! Mais ce n’était guère le moment des remerciements : son visage était incroyablement fermé, comme si elle venait de mettre le doigt sur quelque chose de terrible…

« – Non…Impossible…C’est un démon…Cerberus est un démon ! »

La poussière qui venait de s’élever suite à l’explosion retomba enfin. Face à Lyn et Key se tenaient leur adversaire, les vêtements déchirés par le souffle. Son masque de loup étant tombé au sol, on pouvait à présent voir son visage : des lambeaux de peau pendaient, lui donnant une apparence bestiale, remplie de haine comme Key l’avait remarqué, des crocs acérés, et un corps musclé comme celui d’une bête enragée. Son corps était recouvert de nombreux tatouages, formant comme des runes incompréhensibles et mystiques. Il s’agissait bien là du corps d’un démon. Une incompréhension totale pouvait se lire à travers le visage de Lyn. Key s’autorisa à rompre le silence :

« – Je croyais qu’on avait réussi à les éliminer de la ville ! Et pourquoi un démon s’intéresserait-il à une Déesse comme Anima ?

Je me le demande bien aussi…Toi ! Cerberus ! Tu vas venir avec nous ! Tu es blessé alors je te conseille de rendre les armes maintenant !

Héhéhé…Moi, peut-être…Mais pas elle. »

Une main géante survola l’intelligence artificielle et son amie, avant de s’écraser violemment au sol. Par chance, les deux aventuriers arrivèrent à esquiver l’attaque avant qu’elle n’ait raison d’eux. La main de la Déesse balaya la zone pour récupérer Cerberus et le protéger, en l’enfermant à l’intérieur de son poing.

« – Nous nous reverrons, croyez-moi. De toute façon, j’ai déjà obtenu ce que je souhaitais. »

Avec une telle entité en sa possession, Cerberus se montrerait encore plus dangereux la prochaine fois qu’il referait surface. Lyn décida donc de ne pas abandonner et de poursuivre la créature. En s’approchant de la statue immense, elle fut cependant repoussée par un violent coup de poing. La jeune femme glissa le long du sol sur plusieurs mètres, sonnée. Ce n’était pas vraiment une bonne idée de continuer le combat ici, et leurs forces étaient ridicules face à une aussi grande statue qui venait d’ailleurs littéralement de traverser le mur du sanctuaire pour s’enfuir. Les briques du bâtiment commencèrent à s’effondrer au sol, et Key prit la décision s’emmener sa coéquipière loin du danger, tant qu’elle était encore sous le choc. Rapidement, l’entité s’infiltra dans son bracelet et Lyn se retrouva entourée par une douce lumière bleutée.

Le groupe disparut du sanctuaire religieux, tandis qu’une réplique de la statuette à l’effigie d’Anima s’écroula sur le sol, se brisant en petits morceaux derrière eux.

L’heure était grave. Cet incident annonçait le retour des démons à Néo-Célestia. Il était temps pour la guilde de Lyn et ses membres de reprendre du service.

À Suivre.